Skip to main content

Panier

L'actu de PRS

Cardiologie & coupe du monde de foot

By 4 juillet 2018No Comments

sondes échographiquesCardiologie et coupe du monde de foot font-ils bon ménage ? PRS, laboratoire expert en réparation de sondes échographiques, répond à la question !
Regarder certains programmes télévisés peut faire courir des risques cardiaques à vos patients. Nous en parlions déjà en septembre 2015. En effet, dans cet article, nous mettions en lumière une étude publiée dans « Sciences et Avenir » sur les effets que pouvait avoir la série “Game of Thrones” sur le rythme cardiaque de celui ou celle qui la regarde. Aujourd’hui, un autre programme déclenche aussi les passions : la coupe du monde de football ! Notre laboratoire de réparation de sondes échographiques se penche sur le sujet.

Une étude suisse

Déjà en 2005, l’International Journal of Cardiology publie une étude sur les morts subites lors de la coupe du monde de 2002. Pour faire court, l’étude suisse met en exergue une hausse 63% des morts subites par rapport à la même période un an plus tôt. Selon les cardiologues de l’équipe, cette hausse était due principalement à un stress mental et la colère des supporters.
En effet comme le relaye le docteur Marc Gozlan dans son blog : « le stress mental et la colère peuvent activer le système nerveux autonome par l’intermédiaire de la voie sympathique, entraînant une augmentation du rythme cardiaque, une élévation de la pression artérielle et un défaut de vascularisation du myocarde chez un patient souffrant d’athérosclérose des artères coronaires ou présentant des irrégularités de contractions du cœur. Avec pour conséquence de favoriser la survenue d’un grave trouble du rythme cardiaque (arythmie maligne)« .

D’autres études allemandes et italiennes

D’autres études du même genre ont été publiées depuis. Marc Gozlan fait justement référence à une étude allemande, parue en 2008, sur la coupe du monde 2006. Celle-ci a révélé « une incidence 2,66 fois plus élevée d’événements cardiovasculaires nécessitant une admission aux urgences les jours où se déroulent des matchs impliquant l’équipe d’Allemagne que lors de la période contrôle sans match« .

Mais en 2010, une étude italienne nuance la relation entre le fait de regarder un match et les risques cardiovasculaires encourus. En fait selon cette étude, si risque il y a : « il est sans doute très faible« .

La coupe du monde 2018

La coupe du monde 2018, qui se déroule en ce moment, aura-t-elle une influence sur les admissions aux urgences ? Réponse dans une future étude qui reste encore à paraître. En attendant, bons matchs à tous !