Skip to main content

Panier

L'actu de PRS

Le courant de fuite, les notions indispensables !

By 18 juillet 2022juillet 19th, 2022No Comments

courant de fuiteEn électronique, selon la définition de Wikipédia, un courant de fuite est un courant qui s’écoule à travers un chemin non prévu. Dans le cas de la vérification d’un dispositif médical, ce qui nous intéresse c’est de détecter un couplage anormal entre le dispositif médical et le patient. Le courant de fuite peut être dangereux pour le patient. Il est donc régi par des normes visant à le protéger.

Pourquoi est-il si important de faire tester ses sondes ?

Les équipements médicaux doivent aussi être testés régulièrement. Les patients sont souvent connectés à de nombreux appareils de surveillance, qu’ils soient sous sédatifs ou inconscients, ils ne sont pas en mesure d’identifier qu’un choc se produit.

Il est nécessaire de faire tester régulièrement ses sondes. En effet, l’utilisation d’une sonde implique toujours un contact avec le patientLes sondes transœsophagiennes sont particulièrement critiques puisqu’elles sont utilisées à proximité du cœur.

Un test de courant de fuite se déroule en plusieurs étapes :
– Le praticien remplit d’abord un bassin avec du liquide conducteur et immerge la sonde.
– Dès lors que la sonde est immergée, le connecteur doit être fixé à un adaptateur pour sonde d’échographie.
– Ensuite, il faut relier l’adaptateur au testeur de courant de fuite.
– Si la sonde est en bon état, l’appareil de mesure valide le test. Autrement, une alarme visuelle ou sonore retentit pour prévenir que cette sonde est inapte.

Certains fabricants suggèrent de tester les sondes séparément du système tandis que d’autres recommandent de le faire avec. Il existe de légères différences entre ces deux façons de procéder mais les résultats restent globalement similaires. L’avantage de tester sa sonde seule est que la présence d’un défaut est forcément liée à la sonde. De plus, disposer d’un système pour effectuer ces tests n’est pas accessible à tous.

Mais qu’est-ce qui provoque un courant de fuite ?

courant de fuiteIl existe plusieurs modes de couplage qui peuvent provoquer le courant de fuite. Tout d’abord un contact direct avec une partie conductrice, mais aussi par effet ‘‘condensateur’’.
En effet 2 conducteurs isolés se comportent comme un condensateur et peuvent donc se ‘‘transmettre’’ un courant alternatif. Cet effet condensateur est d’autant plus grand que la surface des conducteurs est grande, c’est pourquoi les blindages à l’intérieur des sondes forment facilement des condensateurs importants.
Il est intéressant de noter que le couplage se forme entre le dispositif médical et le patient mais aussi avec le praticien, c’est pourquoi les ‘‘parties appliquées’’ d’un dispositif médical sont celles en contact avec le patient mais aussi le praticien.

Et quels sont les problèmes qui peuvent entraîner un courant de fuite ?

La cause la plus fréquente d’un courant de fuite est la présence de liquide à l’intérieur de la sonde. Cela est dû au fait qu’un chemin conducteur relie dorénavant le blindage de la sonde et toutes ses connexions électriques, au monde extérieur. Les fuites de liquides peuvent causer d’autres dommages comme la corrosion des composants électriques et électroniques, abîmant définitivement la sonde.
Si les parties isolantes de la sonde sont abimées il y a alors un contact direct ou via le gel échographique. C’est notamment le cas quand une membrane est abimée ou usée ou qu’un boitier est fendu.
Souvent ce type de défaillances présente un risque biologique mais aussi un risque pour le matériel et sa durée de vie. Les tests de courant de fuite protègent donc les patients et les praticiens d’un risque électrique mais ils permettent aussi d’anticiper un risque biologique ou de casse de la sonde.

Alors qu’elles sont les réglementations et les risques pour le patient ?

Les fabricants d’équipements électriques médicaux doivent se conformer à la norme internationale IEC 60601. Cette norme fixe des seuils de courant de fuite à ne pas dépasser en fonction de l’utilisation de la sonde et de ses caractéristiques électriques. Un logo est systématiquement présent sur les sondes pour permettre de déterminer facilement ce seuil.

Les risques liés à une fuite électrique trop élevée peuvent avoir des conséquences dramatiques. Par exemple, bien qu’une sonde ETO n’entre pas en contact direct avec le cœur, elle n’en est séparée que par une membrane très fine. Il ne faut que très peu de courant pour affecter le cœur et mettre le patient en grand danger. C’est pourquoi, il est nécessaire et vital que les sondes transœsophagiennes soient soumises à un test de courant de fuite avant chaque utilisation.
S’agissant des autres sondes, les risques sont moins importants mais pas inexistants.

Il est donc primordial d’effectuer régulièrement des test de courant de fuite sur vos sondes d’échographie.

 

Chez PRS, nous effectuons des tests de courant de fuite à chaque contrôle d’entrée et de sortie d’une sonde. La santé de vos patients et de votre matériel, c’est aussi notre priorité ! Si vous ne disposez pas du matériel nécessaire pour le faire, nous pouvons réaliser un audit directement sur votre parc. Ou bien, vous pouvez nous envoyer vos sondes défectueuses afin que nous les traitions. Nous sommes disponibles par mail au contact@prs-healthcare.com et au 04.72.32.26.26. pour répondre à vos questions.