Skip to main content

Panier

L'actu de PRS

Echographie au Texas : mensonge d’Etat ?

By 5 avril 2017No Comments

Aujourd’hui, avant de nous attaquer à la réparation de notre première sonde échographique du jour, l’équipe de PRS souhaite mettre en lumière un projet de loi au Texas qui a retenu notre attention… Et ce n’est pas peu dire. En effet, celui-ci vise à demi-mot à empêcher les Texanes d’accéder au droit à l’avortement. Explications time4paper.com.

Le projet

Sans pour autant vouloir faire de la politique, il est nécessaire de rappeler l’aspect particulièrement conservateur de l’Etat du Texas… Notamment en matière d’IVG. Le projet de loi dont nous parlons n’empêche pas à proprement parlé les Texanes d’avorter. En revanche, avec ce projet, les gynécologues ne seront plus dans l’obligation d’informer les futurs parents en cas de problème. Qu’est-ce que cela veut dire ? C’est simple. Si le professionnel de santé détecte à l’aide de sa sonde échographique une malformation, un handicap ou le risque d’une maladie, il pourra tout à fait ne rien dire.

Mensonge par omission

La question est posée. S’agit-il d’un mensonge par omission, voire d’un mensonge organisé par l’Etat ? Quoi qu’il en soit, il est alors tout à fait possible d’imaginer qu’un professionnel de santé opposé à l’IVG ne dise rien de ce qu’il pourrait voir via sa sonde échographique.

Vent debout

Ce projet de loi fait bondir les féministes américaines qui ne se trompent pas quant à son réel but. Mardi 21 mars, la directrice du mouvement pour le droit à l’avortement Naral Texas -Heather Busby- déclare au Huffington Post : « C’est une autre tentative à peine voilée d’empêcher les Texanes à accéder à leur droit constitutionnel à l’avortement« . Opposant également au projet, le Senateur démocrate, José Rodriguez, exprime un avis plus policé : « il semble qu’il s’agisse de restreindre et de limiter davantage le droit de la femme d’exercer son choix concernant ce qu’elle va faire en cas de problèmes graves chez le foetus« .

Du projet à la loi

Ce projet arrivera-t-il au stade de loi ? Pour le moment, sur le plan législatif, c’est bien parti. Surtout en sachant qu’un projet doit être validé par le Gouverneur pour devenir une loi… Et aujourd’hui, le Gouverneur du Texas est le républicain Greg Abbott, un homme connu pour ses positions anti-IVG et très conservatrices en général. Quoi qu’il en soit, voici un nouveau dossier que nous suivrons sur notre blog.