Skip to main content

Panier

L'actu de PRS

Echographies obstétricales et fœtales et Covid-19 : comment faire ?

Vous êtes professionnel de santé et vous réalisez tous les jours des échographies obstétricales et fœtales ? Le Collège Français d’Echographie Fœtale (CFEF) et le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) vous aide dans votre quotidien en publiant un communiqué. Aujourd’hui, afin de poursuivre la lutte contre le Covid-19 qui reste toujours présent, PRS Healthcare relaye cette info. En effet, pas question de baisser la garde !

échographies obstétricales et fœtalesConsignes de bases

Le CFEF et le CNGOF demandent tout d’abord de respecter certaines consignes élémentaires. « Les consignes récentes de Santé publique France pour lutter contre la transmission du Coronavirus et les consignes habituelles d’hygiène dans les cabinets médicaux et plus particulièrement les cabinets d’échographie« . Cela passe notamment par :

  • « Le lavage fréquent des mains (eau et savon ou gel hydro-alcoolique).
  • L’utilisation de masques et gants jetables.
  • Le nettoyage après chaque passage d’une patiente du lit d’examen, du clavier de l’échographe, des surfaces exposées et des sondes d’échographie.
  • La désinfection fréquente des poignées de porte, bureau, chaises, clavier d’ordinateur. »

Mesures renforcées

Avec le passage au stade 3 de l’épidémie fin mars, d’autres recommandations ont été émises par les deux collèges.

  • « Aucun accompagnant avec la femme enceinte, aussi bien dans le cabinet de consultation que dans la salle d’attente.
  • Favoriser les téléconsultations avec le couple si nécessaire (pathologie, explications spécifiques).
  • Les patientes présentant un syndrome grippal/fièvre/toux seront priées de déplacer leur rendez-vous et de ne pas se présenter au cabinet ( Prise de température avant l’examen si doute).« 

Concernant ces « 3 items« , le communiqué précise qu’ils doivent être « affichés à l’entrée du cabinet ou de la consultation d’échographie« .

Informer en amont !

Pour les échographies obstétricales et fœtales, le CFEF et le CNGOF pensent qu’il est nécessaire d’informer ses patients dès que possible « c’est-à-dire dès la prise de rendez-vous » d’autres mesures comme :

  • « Pas plus d’une personne à la fois dans la salle d’attente ; le temps d’attente devant être le plus court possible.
  • Privilégier l’attente en dehors du cabinet et appel par téléphone portable quelques minutes avant le déroulement de l’examen.
  • Lavage des mains ou solution hydro-alcoolique pour chaque patiente avant son entrée en salle d’examen.
  • Masque pour les praticiens, le personnel (secrétariat) et la patiente au 3ème trimestre de la grossesse dans la limite des stocks disponibles.
  • Ouvrir et fermer les portes de la pièce de consultation pour éviter que les patientes n’aient à toucher les poignées de porte.« 

Gestion des situations au cas par cas

Toutefois, malgré l’ensemble de ces préconisations, il est nécessaire de faire la part des choses. Ainsi le CFEF et le CNGOF préconisent :

  • « Le maintien de toutes les échographies d’urgence.
  • De décaler si possible de plus de 2 mois toutes les échographies gynécologiques non urgentes ainsi que les échographies dites de fertilité (l’ABM ayant donné comme consigne l’arrêt des transferts d’embryons et l’initiation de nouveaux cycles de stimulations en vue d’IAC ou de FIV…)
  • Le maintien des échographies du premier trimestre entre 11 et 14 SA, du deuxième trimestre entre 20 et 25SA et du troisième trimestre entre 30 et 35SA.
  • Le maintien des échographies dites de diagnostic ou entrant dans le cadre d’une pathologie materno-fœtale.
  • Pour les grossesses gémellaires, les contrôles habituels à la fréquence de toutes les 4 semaines pour les grossesses bichoriales et de toutes les 2 semaines pour les grossesses monochoriales doivent être maintenues. »