Skip to main content

Panier

L'actu de PRSNon classifié(e)

La fin de l’endoscopie ?

By 17 septembre 2019No Comments
sonde transoesophagienne

Qu’est-ce qu’une endoscopie ? Cette question que nous avons récemment traitée dans notre blog. Mais cet examen sera peut-être un jour obsolète ! En effet l’endoscopie pourrait bientôt disparaître. Pourquoi ? Parce qu’une nouvelle méthode permettant d’éviter l’endoscopie vient de voir le jour. Notre laboratoire de réparation de sonde transoesophagienne vous en dit plus.

Les risques d’une endoscopie

Pour rappel une endoscopie est un examen qui peut comporter certains risques. Le principe de l’endoscopie est d’introduire dans le tube digestif une lentille optique physique. Ainsi le risque le plus grave est la perforation d’un tissus. En plus il s’agit d’un examen invasif qui peut laisser de mauvais souvenirs au patient.

De la lentille physique à la lentille virtuelle

Maysam Chamanzar -Professeure assistante- et Matteo Giuseppe Scopelliti -Doctorant- à l’Université Carnegie Mellon de Pittsburgh aux Etats-Unis ont travaillé sur un nouveau principe qui a justement pour but de faire de l’endoscopie un mauvais souvenir.
Si l’endoscopie utilise une lentille physique, ce nouveau procédé d’imagerie fonctionne par ultrasons afin de créer une lentille virtuelle.

Explications

Les deux chercheurs ont publié leurs travaux dans la revue scientifique Light : Science & Applications. Ils y expliquent que cette lentille virtuelle permet au professionnel de santé : « d’ajuster en changeant la pression des ultrasons et de prendre des photos en profondeur qui n’étaient pas accessibles auparavant par des techniques non effractives… Lorsque les vagues d’ultrasons se propagent, elles altèrent sa densité et donc son index local de réfraction. La lentille virtuelle est compressée dans les régions à haute pression et donc à haute densité, tandis qu’il est raréfié dans les zones à pression négatives où la densité local est réduite« .

Révolution en devenir

S’agit-il d’une avancée majeure à venir ? Notre laboratoire de réparation de sonde transoesophagienne le souhaite… Et les deux chercheurs le pensent. « Etre capable de relayer des images d’organes sans avoir besoin d’insérer des composants optiques donne une alternative importante à l’implantation d’endoscopes dans le corps. Cette méthode peut révolutionner le domaine de l’imagerie biomédicale« .