Skip to main content

Panier

L'actu de PRSLe monde de la santé

Examen radiologique : comment rassurer les enfants ?

By 27 avril 2016No Comments

sonde échographique transoesophagienneIl y a 1 mois PRS France – laboratoire spécialisé dans la réparation de sonde échographique– tirait la sonnette d’alarme sur les délais d’attente trop longs en France pour les enfants qui doivent passer un examen d’imagerie médicale comme l’IRM, le scanner ou une échographie. Si la situation ne s’est évidemment pas résolue d’un coup de baguette magique en quelques semaines ; aujourd’hui entre deux réparations de sondes échographiques, nous souhaitons aborder la question des examens médicaux pour enfants sous un autre angle.

Stress

Un examen est souvent source de stress pour le patient, surtout s’il s’agit d’un enfant ! Et si cet examen concerne l’imagerie médicale, comme une radio par exemple, l’enfant doit -en plus de gérer son appréhension- être immobile. Un vrai parcours du combattant pour lui, mais aussi pour les parents et le professionnel de santé.

Radio Héros

Bayer HealthCare apporte une réponse pour dédramatiser une situation qui peut rapidement être source de larmes. Baptisée « Radio Héros », Bayer HealthCare a ainsi développé une application qui se définit comme étant « le jeu pour guider les enfants qui passent une IRM ou un scanner« . L’application fonctionne pour les smartphones et tablettes Apple mais aussi Android. L’objectif est simple : dédramatiser l’examen à venir. Comment ? Radio Héros se décompose en trois parties. Les deux premières concerne les enfants. Il s’agit d’un jeu pour les 5/8 ans et d’une bande dessinée pour les 8/12 ans. Ces deux parties préparent l’enfant à ce qu’il va vivre (piqûre, bruits, ne pas bouger…). Le dernier module est à destination des parents et vise à leur donner des conseils entant qu’accompagnant.

Vous voulez en savoir plus ? Pas de problème. Il vous suffit de télécharger Radio Héros. Cette application est à destination des parents… mais aussi des professionnels de santé qui peuvent la proposer à leurs jeunes patients alors qu’ils sont en salle d’attente. Et pourquoi pas un jour une application du même genre avant d’affronter une sonde échographique ?