Skip to main content

Panier

L'actu de PRS

Zoom sur l’insuffisance cardiaque

By 4 août 2018No Comments

sondes échographiques transoesophagiennesAujourd’hui notre laboratoire de réparation de sondes échographiques transoesophagiennes s’intéresse à l’insuffisance cardiaque. Il s’agit d’une maladie de plus en plus fréquente et encore trop peu connue. En effet, les professionnels de santé sont souvent confrontés à des malades qui s’ignorent. En France, leur nombre a augmenté de 30% en 10 ans.

L’insuffisance cardiaque en chiffres

En France, en 2018, plus d’un million de personnes sont atteintes de cette maladie. C’est la première cause d’hospitalisation des 60/65 ans. Pourtant seul 1 Français sur 10 sait ce qu’est l’insuffisance cardiaque.
La moitié des patients meure dans les 3 à 5 ans qui suivent les premiers symptômes. Il y a donc urgence à se faire dépister selon l’Alliance du Coeur. 120 000 personnes par an le sont justement.

Symptômes et dépistage

Un essoufflement dû à des efforts de plus en plus petits. Une grande fatigue. Voilà des signaux qui doivent alerter le patient, son entourage ou le professionnel de santé qui le suit au quotidien. En fait, ces symptômes n’étant pas spécifiques à l’insuffisance cardiaque, on y pense pas en priorité. En effet, il est très facile de mettre ces symptômes sur le dos du vieillissement, du stress ou d’une maladie respiratoire. Et c’est d’ailleurs bien là tout le problème.
Le dépistage se fait au moyen d’une simple prise de sang. Si la maladie est identifiée en temps et en heure, il est tout à fait possible de la stabiliser et d’éviter les complications. C’est pour cette raison que l’Alliance du coeur milite pour une plus grande sensibilisation des populations.

Définition

Mais au fait, c’est quoi une insuffisance cardiaque ? C’est une défaillance du coeur. Celui-ci ne peut plus remplir sa fonction de pompe. Il s’adapte alors en augmentant son rythme puis son volume, ce qui a pour conséquence d’aggraver l’insuffisance. Cette maladie est souvent provoquée par un infarctus, de l’hypertension artérielle ou des troubles du rythme cardiaque.

Pas question donc de faire appel à des sondes échographiques transoesophagiennes en cas d’insuffisance cardiaque. Toutefois ces sondes échographiques transoesophagiennes ont aussi leur utilité en cardiologie. La semaine prochaine, nous vous donnons quelques conseils à transmettre à vos patients afin de se préparer au mieux à un tel examen.