Skip to main content

Panier

Le monde de la santé

Mars bleu : les symptômes du cancer colorectal

labo réparation de sonde

labo de réparation de sonde échographiqueL’an dernier à la même époque notre labo de réparation de sonde échographique mettait en lumière sur son blog l’opération Mars Bleu. A l’image d’octobre rose pour le cancer du sein, mars bleu sensibilise au dépistage des cancers colorectaux et de la prostate. Cette opération est organisée par le ministère de la Santé, l’Institut national du Cancer et l’Assurance Maladie. Mais faut-il encore savoir déceler les symptômes qui doivent alerter. C’est justement le sujet que nous abordons aujourd’hui.

Les symptômes

Les symptômes des cancers colorectaux et de la prostate sont connus. En effet, la fondation Arc en dresse une liste exhaustive :

  • Des douleurs abdominales.
  • Des troubles du transit intestinal.
  • La présence de sang dans les selles.
  • Une anémie.
  • Un amaigrissement inexpliqué.
  • Des saignements du rectum.

L’Arc précise également que « plus le diagnostic tarde à être posé et plus ces symptômes sont nombreux et fréquents ». D’ailleurs à un stade avancé une occlusion intestinale ou une perforation tumorale sont des complications attendues qui nécessitent une prise en charge en urgence.

Un cancer asymptomatique

Cependant la particularité de ces cancers, c’est qu’ils restent longtemps asymptomatiques. « Ainsi, lorsque les symptômes apparaissent, ils sont souvent le signe d’une maladie déjà évoluée ».

Le dépistage comme meilleure arme

Voilà pourquoi un dépistage précoce est essentiel ! Pour cela, différents examens sont possibles :

  • Le toucher rectal.
  • La coloscopie.
  • Les analyses biologiques.
  • Une échographie ou une IRM.

De l’importance d’avoir un matériel entretenu

L’imagerie médicale apporte une aide précieuse. Mais notre labo de réparation de sonde échographique sait que « l’ensemble des études sur les parcs de sondes échographiques au sein de l’hôpital indique que de 20 à 25% des sondes ont des problèmes visibles ou invisibles. Ce pourcentage très élevé a des conséquences importantes sur les coûts de maintenance de vos sondes échographiques mais aussi sur la qualité du diagnostic attendu ».

Conseil

Bon à savoir, ce type de cancer se guérit dans 90% des cas s’il est diagnostiqué tôt. Alors le conseil de notre labo de réparation de sonde échographique est le même que l’an dernier : « allez voir votre médecin en particulier en l’absence de symptôme… Quasiment toutes les maladies peuvent être prises en charge avant l’apparition des symptômes ». D’ailleurs, concernant les cancers colorectaux et de la prostate, les recommandations sont de vous faire dépister tous les deux ans !