Skip to main content

Panier

L'actu de PRSLe monde de la santé

Le cancer du sein chez l’homme

sonde échographique transoesophagienneL’univers de la sonde échographique, c’est notre passion. Et on aime vous informer de certains thèmes où la sonde échographique a sa place. Le saviez-vous ? Le cancer du sein peut aussi toucher l’homme ! Même si « moins de 1% de tous les cancers du sein affectent les hommes » selon l’Institut National du Cancer, il n’en reste pas moins possible. Il y deux mois, sur notre blog nous vous parlions de mammographie et d’échographie mammaire. Ces deux sujets nous ont donné l’idée de faire un zoom sur un autre cancer . Un cancer beaucoup moins connu du grand public. Ainsi nous vous parlons aujourd’hui du cancer du sein chez l’homme.

1 pour 1000

Selon un rapport de la société américaine du cancer : « pour un homme, le risque d’avoir un cancer du sein au cours de sa vie est d’environ un pour mille« . Un risque bien trop faible pour que des campagnes d’informations soient élaborées auprès du grand public ; ce qui entraîne un diagnostic « beaucoup plus tardif » pour William Jacot, oncologue sénologue à l’Institut du cancer de Montpellier. Ce risque de développer un cancer du sein pour un homme est faible. Si faible même que 80% d’entre eux ignorent qu’ils peuvent en être atteint.

Détection

Si en France le nombre de cancer du sein chez l’homme ne se cantonne qu’à quelques centaines de cas par an, le pronostic vital est souvent engagé du fait de la détection tardive : 200 décès en 2009, 170 en 2010 et 106 en 2011. D’ailleurs, en parlant de détection, les patients ne peuvent se fier souvent qu’à eux-mêmes pour découvrir une éventuelle anomalie : boule, écoulement du mamelon…

Les facteurs de risques du cancer du sein chez l’homme sont principalement l’âge, les antécédents familiaux, une prédisposition génétique, le syndrome de Klinefelter, une exposition aux rayons, une cirrhose du foie. L’ensemble des facteurs de risques sont détaillés sur le site de l’INC.