Skip to main content

Panier

L'actu de PRSL'échographie dans tous ses états

L’échographie contre la prématurité

By 30 septembre 2015No Comments

sonde echographiqueL’univers des possibles des ultrasons ne cesse de grandir. Ces dernières semaines, nous avons vu ensemble les bienfaits des ultrasons contre la maladie d’Alzheimer… Nous vous avons aussi fait découvrir ce qu’est l’ultrasonothérapie ou encore la lithotripsie.

Aujourd’hui votre laboratoire spécialisé en réparation de sonde échographique a entendu parlé d’une étude qui devrait vous intéresser. Celle-ci vise à prévenir les risques pour une femme enceinte d’accoucher d’un bébé prématuré.

Comment cela fonctionne ? Pour faire simple, il faut savoir que les ultrasons envoyés par une sonde échographique sont atténués au cours de l’examen au fur et à mesure de leur propagation dans les tissus. Supervisée par le docteur Barbara McFarlin, une équipe de l’université de l’Illinois à Chicago, s’est justement penchée sur ce phénomène. Les scientifiques ont découvert des variations dans l’atténuation des ultrasons envoyés par une sonde échographique. C’est justement cette variation d’atténuation qui serait un indice, car elle n’a été détectée que chez les femmes de l’étude en question dont les grossesses sont à risques.

En France il y a plus de 800 000 naissances par an dont 55 000 concernent des prématurées selon l’Inserm. Rappelons qu’un enfant est considéré comme prématuré s’il né avant la 37e semaines, ce qui entraîne des risques pour sa santé et son développement.

Vous voulez en savoir plus sur cette étude ? Elle a été publiée par la très sérieuse revue scientifique Ultrasond in medicine and biology.