Skip to main content
L'actu de PRS

Un lave-linge/sèche-linge à ultrasons

By 28 novembre 2018No Comments
Réparation des boitiers

réparation de sondes échographiques 2DVous le savez, la réparation de sondes échographiques 2D : c’est à la fois notre savoir-faire… Et notre grande passion ! Nous avons d’ailleurs pu en parler ces dernières semaines à l’occasion de plusieurs salon. Comme celui de l’AFIB, du Médica et de l’AAMB.  Mais aujourd’hui, nous prenons un peu de recul sur notre expertise. Afin de mieux vous parler d’une prochaine application des ultrasons qui devrait arriver dans votre quotidien très prochainement. De quoi parlons-nous ? D’un lave-linge/sèche-linge à ultrasons ! Explications.

Une technologie révolutionnaire

La promesse de ce nouvel appareil ? Laver votre linge en envoyant « des bulles microscopiques qui vont désintégrer les microbes et décrocher la saleté encore plus délicatement que si on lavait à la main » précise le journaliste Anicet Mbida (voir vidéo ci-dessous). Et pour l’étape du séchage, il suffira d’attendre 20 à 30 minutes.

Précurseur de l’info

Rappelez-vous, notre laboratoire expert en réparation de sondes échographiques 2D vous en parlé déjà dans cet article d’août 2017. A l’époque, les premiers modèles de sèche-linge à ultrasons étaient annoncés pour l’été 2019 par General Electric. Aujourd’hui, le planning se précise. Il commence même à y avoir de la concurrence sur ce marché !

Concurrence

Si les premiers modèles, commercialisés par la société Dolfi, sont disponibles depuis début octobre 2018 . Il ne s’agit en réalité pas d’une machine à laver à part entière. En revanche, General Electric poursuit le développement de cette nouvelle technologie et devrait tenir l’agenda annoncé.

Preuve, une fois encore que les ultrasons sont partout… et pas seulement dans le domaine de la réparation de sondes échographiques 2D. Bien au contraire. Les ultrasons sont source d’innovations en tout genre. En 2018 sur notre blog, nous avons par exemple évoqué les pacemaker alimentés par ultrasons. Mais aussi les ultrasons en sécurité routière. Ou encore le fait qu’il est -malheureusement- possible de pirater un assistant vocal par ultrasons.