Skip to main content

Panier

L'actu de PRS

Septembre : le mois de la cardiologie

By 2 septembre 2020No Comments

réparations de sondes ETOLa crise sanitaire que nous vivons n’en finit pas d’avoir des répercutions sur nos vies. Mais la cardiologie est un sujet si important que la sensibilisation des esprits ne doit pas s’arrêter pour autant. En septembre, deux événements majeurs auraient dû avoir lieu. Si l’un est annulé, l’autre ne l’est pas. Notre laboratoire de réparations de sondes ETO vous en parle.

Les parcours du coeur : Annulé !

Initialement prévus du 21 mars au 1er juin, les parcours du coeur organisés par la fédération française de cardiologie avaient été reportés en septembre 2020. En cause : la covid-19 ! Mais après un premier report, l’événement est finalement annulé.

Les parcours du coeur, c’est « opération de prévention sur le terrain » . Cela passe par de l’information, des dépistages, des apprentissages de bonnes pratiques…

Comme le précise la fédération sur son site web : « nous vous attendons nombreux en septembre pour les inscriptions 2021 » .

La journée mondiale du coeur : maintenu !

Toutefois un autre événement international est maintenu : la journée mondiale du coeur. Celle-ci aura lieu le 29 septembre 2020. Et pour une meilleure sensibilisation, il faut un maximum de communication sur le sujet. C’est justement l’objet de l’action de notre laboratoire de réparations de sondes ETO.

Comme le précise le site journee-mondiale.com, le constat est « préoccupant« . En effet « l’obésité, les mauvaises habitudes alimentaires, la consommation de tabac et le manque d’exercice physique constituent les principaux facteurs de risques des maladies cardio-vasculaires et accidents vasculaires cérébraux et, constatation alarmante, se déclarent à des âges de plus en plus précoces« .

Les enfants en première ligne

Ainsi ces deux événements visent un même objectif : réduire les risques cardio-vasculaires. Et il ne faut pas attendre d’être à la retraite pour s’en préoccuper. Bien au contraire. En effet, selon Sania Nishtar, Présidente du Comité consultatif des Fondations pour la Fédération Mondiale du Coeur, il faut apprendre les bonnes pratiques dès le plus jeune âge. « Nous devons protéger nos enfants d’un environnement qui conduit à des maladies cardio-vasculaires en leur inculquant de bonnes habitudes alimentaires et en limitant l’accès aux aliments non recommandés… Les enfants et les adolescents qui suivent des régimes alimentaires équilibrés et nutritifs, font régulièrement de l’exercice et résistent à la pression qui les incite à commencer à fumer, devraient devenir des adultes en pleine forme et en bonne santé« . Il s’agit même d’une priorité immédiate « car deux tiers des enfants dans le monde ne sont pas suffisamment actifs pour rester en bonne santé« .

Notre laboratoire de réparations de sondes ETO a d’ailleurs déjà abordé la question du manque d’activité physique chez les enfants. La covid-19 et le confinement ont même renforcé ce risque.