Skip to main content

Panier

L'actu de PRS

L’échographie à distance via une application

By 13 juin 2018No Comments

sonde échographiqueRéaliser une échographie devient de plus en plus facile… Toujours au moyen d’une sonde échographique ceci étant ! Aujourd’hui, PRS France met en lumière une innovation qui devrait faire parler d’elle. De quoi s’agit-il ? D’une application pour smartphone qui permet justement de pratiquer une échographie à distance… Et encore plus vrai que nature. Explications.

Reacts

C’est le Docteur Yanick Beaulieu qui est à l’origine de l’application « Reacts ». Son entreprise, Technologies innovatrices d’imageries (TII) a d’ailleurs déjà noué un partenariat avec Philips afin de commercialiser Reacts. Son but ? Venir en aide aux professionnels de santé, mais aussi combattre les déserts médicaux.

Hyperprésence

L’application permet donc de réaliser une consultation médicale à distance… et en temps réel avec une qualité d’image « impeccable » selon le reportage (voir vidéo). Il n’est pas question ici d’une simple « vidéo conférence« . En plus, Reacts utilise de la réalité augmentée et des images 3D. « On a donné le mot hyperprésence pour décrire l’application Reacts, en voulant dire plus présent que présent » précise le Docteur Beaulieu.

Développement de l’application

Reacts est amenée à se développer. Le Docteur Beaulieu précise qu’il travaille déjà avec Médecins sans Frontières en Afrique. D’une manière générale l’application ne serait pas utile qu’aux médecins. En effet il y a d’autres professionnels de santé, comme les formateurs, les ambulanciers et les sages femmes, qui gagneraient à l’utiliser. A l’heure actuelle, l’application est déjà utilisée dans une trentaine de pays.

Evolutions

L’échographie ne cesse d’évoluer. Et cela nous ravis ! Fin 2015 avait lieu la première échographie cardiaque à distance au monde. En janvier 2016, PRS France vous parlez, déjà, de la possibilité de réaliser une échographie avec un smartphone. Et au cours de son séjour dans l’espace, du 18 novembre 2016 au 2 juin 2017, Thomas Pesquet a mené des expériences sur l’imagerie médicale à bord de l’ISS. Un jour peut-être nous n’aurons peut-être plus besoin d’une sonde échographique… Mais sur ce dernier point, comprenez que nous ne soyons pas pressés !