Skip to main content

Panier

L'actu de PRS

Morts subites en série chez les sportifs

By 20 juin 2018No Comments

sonde échographiqueLa mort subite chez l’adulte ? Nous en parlions le mois dernier dans cet article de notre blog. Mais le phénomène de mort subite ne concerne pas que les nouveaux nés ou les adultes. Les sportifs peuvent aussi en être victime. D’ailleurs récemment plusieurs morts subites sont à déplorer. Au point que certains spécialistes s’en étonnent. PRS France, laboratoire de réparation de sonde échographique, a voulu en savoir plus… et vous informe !

Morts subites en série

Thomas Rodriguez, footballeur de 18 ans, mort le 09 mars. Baptiste Le foll, jeune joueur de foot de 12 ans, mort le 29 mars. Samba Diop, également footballeur de 18 ans, mort le 06 avril.  Mais aussi Mickael Goolaerts, cycliste de 24 ans, décédé le 08 avril en plein Paris-Roubaix. Voilà quatre morts subites en un mois qui posent des questions. Deux d’entre elles sont même survenues dans le sommeil des victimes.

 

Interrogations et surveillance

Dopage, accidents cardiaques… Comment expliquer ces décès ? C’est justement les questions que se posent le reportage de france télévision du 22 avril 2018 (voir vidéo ci-dessous). Emmanuelle Orhant, Directeur Médical de la Fédération Française de Football, pointe du doigt « l’évolution du football de plus en plus physique« .

Survivre à une mort subite

La mort subite touche 40 000 personnes en France dont 800 sportifs. C’est une accélération du rythme cardiaque pendant plusieurs minutes entraînant un arrêt du flux sanguin dans le cerveau. Mais ce phénomène n’est pas forcément synonyme de décès. Il est en effet possible de survivre à cela, à l’image de Mickael Lombard jeune sportif professionnel, qui est victime en janvier 2006 d’une mort subite. Cet événement met fin à sa carrière en devenir… Mais il est aujourd’hui en vie.

Identifier les causes

Comme nous le disons dans notre article précédent : « les causes d’une mort subite sont nombreuses… mais avant tout cardiaques« . Problème les anomalies de ce genre ne sont pas toujours détectables « même à l’autopsie » précise Xavier Jouven, Cardiologue à l’hôpital Georges Pompidou.

Que faire ?

Le mieux est encore de pratiquer un check-up de santé complet. C’est d’ailleurs ce que fait Benoit Rouillé, cycliste amateur de 18 ans qui rêve d’une carrière professionnelle. Au programme : bilan cardiaque, test d’effort et bien entendu échographie du coeur via une sonde échographique.