Skip to main content
L'actu de PRS

Opération cardiaque In utéro : une première mondiale

By 30 août 2017No Comments

Michelle Siu / the canadian press

Aujourd’hui nous ne parlons pas de sonde échographique sur notre blog, quoi que… En effet nous souhaitons vous parler d’une première mondiale dans le monde de la médecine qui a retenu notre attention. En mai dernier, dans la province de l’Ontario au Canada un fœtus a subi deux opérations cardiaques cinq jours avant sa naissance. Incroyable mais vrai, PRS France vous raconte par le menu la prouesse médicale.

2e échographie

C’est lors d’une échographie que les futurs parents du petit Sebastian ont appris que leur enfant souffre d’une anomalie cardiaque congénitale. L’examen est pratiqué à la 20e semaine de grossesse, soit l’équivalent de la deuxième échographie obligatoire pour nous en France. La sonde échographique révèle une discordance ventriculo-artérielle. Ainsi les artères au niveau du cœur sont inversées ce qui entraîne une mauvaise circulation du sang et de l’oxygène.

Interventions

Deux opérations pré-natale sont nécessaires. Le foetus a été anesthésié afin qu’il ne bouge pas, mais aussi pour mieux réduire la douleur. Nul besoin d’inciser le ventre de la future maman. Les deux opérations n’ont nécessité que l’utilisation d’une aiguille et d’une sonde échographique pour la guider via ses ultrasons. Le but de ces opérations étaient de réaliser un trou dans le coeur du foetus afin de rétablir une circulation normale du sang. A la suite de quoi Sebastian a pu voir le jour, par voie naturelle, le 23 mai 2017.

Prouesses techniques

Il s’agit donc bien là d’une première mondiale. En effet cela a nécessité la coordination d’une équipe de plus de 30 médecins. Le saviez-vous ? Sur l’ensemble des bébés souffrant de problèmes cardiaques, seuls 5 à 7 % d’entre-eux ont une cardiopathie congénitale comme celle de Sebastian.
Après une troisième et dernière opération -5 jours après sa naissance et à coeur ouvert-, l’enfant a pu rentrer chez lui avec ses parents. Aujourd’hui âgé de trois mois, Sebastian se remet normalement de ces interventions selon l’équipe médicale.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter ce reportage.