Skip to main content

Panier

L'actu de PRS

Reconnaître l’insuffisance cardiaque

By 4 décembre 2018No Comments

Rappelez-vous, le 4 août en plein pendant l’été, notre laboratoire de réparation de sonde échographique transoesophagienne publiait, dans son blogun article sur l’insuffisance cardiaque. Aujourd’hui, nous mettons en lumière une campagne de la Société Française de Cardiologie -SFC-. Son but ? Informer pour sauver !

sonde échographique transoesophagienne

Florence Beauvais sur le plateau de BFM TV

Savoir identifier la maladie

Selon Florence Beauvais, cardiologue à l’hôpital Lariboisière et chercheuse à l’inserm, il faut « mieux former les soignants sur la détection des symptômes et améliorer la prise en charge« . En effet déclare-t-elle : « plus de 30 % des patients ont des symptômes depuis au moins deux mois, c’est trop long !« .
Mais l’amélioration de la formation n’est pas la seule piste selon elle. Au-delà, il est aussi « urgent d’informer le public sur ce qui doit alerter« .

Les symptômes de l’insuffisance cardiaque

Les signes avant-coureurs sont au nombre de quatre… en plus, ils sont très facilement identifiables.

En premier il y a l’essoufflement ou une toux, même pour un simple déplacement du quotidien. « Ne pas pouvoir monter plus de deux étages sans s’arrêter, n’est pas normal » précise la cardiologue.

Une prise de poids soudaine est aussi un élément qui doit alerter. Trop mangé n’a jamais provoqué une prise de poids de 3 à 4 kilos en une semaine. En revanche, c’est certainement dû au fait  « qu’on retient l’eau et le sel » selon elle. D’ailleurs une insuffisance cardiaque peut aussi provoquer une perte d’appétit.

L’apparition d’œdèmes aux chevilles est révélateur. Pour Florence Beauvais « les mous, qui laissent une empreinte blanche du pouce quand on appuie dessus » doivent vous inciter à consulter rapidement.

Enfin l’installation d’un état de fatigue constante n’est également pas normal. Là aussi il faut aller voir un professionnel de santé au plus vite.

Ne surtout pas attendre

On parle bien là de santé publique. Aujourd’hui en France, c’est la première cause d’hospitalisation des 60/65 ans. Ce n’est donc pas un bingo. Il ne faut pas attendre de cocher toutes les cases avant de s’inquiéter. Là encore le Docteur Beauvais prévient : « Pas besoin d’avoir les quatre symptômes pour consulter« .
Mais pour prévenir l’insuffisance cardiaque, vous pouvez aussi vous faire ausculter par un cardiologue à l’aide de sa sonde échographique transoesophagienne.

Vous voulez en savoir plus ? Regardez la vidéo ci-dessous !