Skip to main content

Panier

L'actu de PRS

La sonde échographique : le stéthoscope du futur !

By 10 janvier 2018No Comments

Cette semaine un événement a particulièrement retenu notre attention. De quoi s’agit-il ? Du premier congrès d’échographie en médecine générale. Expert de la réparation de sonde échographique, notre laboratoire ne pouvait passer à côté. En plus, celui-ci a lieu dans seulement quelques jours, du 12 au 14 janvier au Palais des Congrès de Paris.

Le congrès

Organisé par le Centre Francophone de Formation en Echographie (CFFE), il s’agit plus en réalité d’une « action de formation et d’initiation« . C’est en tout cas ainsi qu’est présenté l’événement sur le site web du CFFE. Toujours comme le précise le site : « l’échographie en Médecine Générale est la raison d’être » de cette organisation.

Objectifs

Le but de ce séminaire de formation est en réalité double. Dans un premier temps, le CFFE souhaite que les professionnels de santé qui utilisent une sonde échographique se perfectionnent. Mais au-delà, le CFFE vise un autre objectif bien plus vaste. En effet, il souhaite faire prendre conscience aux médecins généralistes qu’une sonde échographique est un « formidable outil« . Un outil à utiliser dans leurs consultations au quotidien. Au point même de faire de la sonde échographique, le stéthoscope du futur !

Programme

Faire renoncer un médecin généraliste à son stéthoscope au profit d’une sonde échographique ? Sacré programme. Mais la marge de progression est grande. En effet seulement 5% des médecins généralistes, en France, ont intégré une sonde échographique dans leur vie professionnelle au quotidien. D’ailleurs, en parlant de programme, celui du congrès est disponible ici.

Les bénéfices d’une sonde échographique

Une sonde échographique facilite la vie du professionnel de santé qui l’intègre dans son cabinet. Il gagne du temps. Si le diagnostic est plus rapide, cela offre de facto la possibilité de trouver une solution instantanée et adéquat au problème de santé de son patient. Et ce n’est pas le Professeur Ayache Bouakaz qui dira le contraire. Lui qui déclare que « les ultrasons représentent la médecine du futur« .