Skip to main content

Panier

blogL'actu de PRS

Cardiologie : les enfants sous surveillance

By 1 août 2017No Comments

Cardiologie : les enfants sous surveillanceLe mois d’août en France est souvent considéré comme le mois du farniente… Après une année chargée, c’est l’occasion de recharger ses batteries. C’est aussi le moment de faire un peu d’activité physique. Un peu de sport pour les adultes, mais aussi pour les enfants. Le but étant d’entretenir son cœur. Notre laboratoire spécialisé en réparation de sonde échographique transoesophagienne n’a de cesse de vous le répéter : il faut veiller au bien-être de votre cœur.

Lanceur d’alerte

Nous profitons donc que l’été bat son plein pour relayer une alerte lancée par la fédération française de cardiologie. En effet, en quatre décennies, les petits français (9/16 ans) ont perdu un quart de leur capacité physique. L’organisation mondiale de la santé recommande la pratique d’une activité physique de 60 minutes par jour pour nos jeunes. Mais comme le constate la FFC, aujourd’hui seul un enfant sur deux atteint cet objectif.

Exemples

Toujours selon la FFC, en 1971, il fallait à un enfant trois minutes pour parcourir 800 mètres. Aujourd’hui, il lui en faut quatre. Et si vous souhaitez vous plonger dans les détails, plus l’enfant grandit et plus le constat de la FFC est accablant. A 15 ans, par exemple, 14% des garçons atteignent l’objectif d’une heure d’activité physique quotidienne… Du côté des filles, c’est encore pire avec seulement 6%.

Conséquences

Les responsables de ce manque de pratique sportive sont nombreux : sédentarité, écrans… Les conséquences aussi comme l’obésité ou des problèmes cardiaque. Le Pr François Carré, cardiologue au CHRU de Rennes et membre de la FFR ne manque d’ailleurs pas de préciser : « malheureusement, la majorité des enfants et des adolescents aujourd’hui a de moins bonnes capacités cardio-respiratoires que leurs parents et leurs grands-parents au même âge, parce qu’ils sont beaucoup moins actifs. On est face à la première génération qui risque de vivre probablement moins longtemps en bonne santé que la précédente ».  A coup sûr, c’est donc une génération qui s’expose de plus en plus à l’obligation de passer une échographie du coeur via une sonde échographique transoesophagienne.

Quels sports ?

Mais attention, aux efforts soudains. Une activité physique régulière a de bien meilleurs effets sur votre santé et à fortiori sur votre coeur qu’une activité ponctuelle et intense. Savoir quel sport est bon pour votre coeur est aussi un sujet très important. En réalité, le mois d’aôut ne doit pas être un prétexte pour faire du sport une fois par an, mais un tremplin pour démarrer une activité physique tout au long de l’année. En clair, bougez-vous !