Skip to main content

Panier

L'actu de PRS

Les ultrasons contre le cancer de la prostate

By 18 janvier 2017No Comments

sonde échographiqueL’an dernier nous vous avons présenté sur notre blog plusieurs nouvelles applications médicales des ultrasons. Nous vous avons notamment parlé des ultrasons contre les tumeurs cérébrales, le cancer du foie, la maladie d’Alzheimer… En 2017, pas question de nous arrêter sur notre lancée. En effet aujourd’hui nous mettons en lumière une application médicale qui vise à combattre le cancer de la prostate. Et ne vous inquiétez pas, nous restons aussi à la pointe des questions concernant la réparation de sonde échographique.

Rappel

Le saviez-vous ? En France, 8000 personnes meurent encore chaque année de cette maladie. C’est d’ailleurs le premier cancer chez l’homme dans notre pays.
Pour le moment deux solutions existent afin de traiter cette pathologie : la radiothérapie et la chirurgie. Mais l’une et l’autre ont des effets secondaires. Les effets secondaires de la radiothérapie sont trop nombreux pour être expliqués ici. Côté chirurgie, les deux principaux risques pour le patient sont l’incontinence et l’impuissance. Autant dire que ces deux solutions ont une influence directe et néfaste sur la qualité de vie du patient.

Ultrasons

Mais une troisième solution serait-elle en train de naitre ? C’est en tout cas ce que laisse penser une étude publiée dans la revue scientifique European Urology. Cette étude a démarré il y a déjà trois ans à l’Hôpital Edouard Herriot à deux pas de notre laboratoire spécialisé en réparation de sonde échographique. L’étude met en lumière les avantages du traitement du cancer de la prostate via des ultrasons thérapeutiques. Les objectifs de ce traitement sont multiples. Préserver la qualité de vie des patients à l’inverse de la radiothérapie et de la chirurgie. Ce nouvel usage des ultrasons vise aussi à « détruite le cancer à un stade précoce » précise le Professeur Crouzet, chirurgien urologue à HEH. Il précise : « On a déjà traité 200 patients et on a des complications que dans 1% des cas, alors qu’avec les traitements standards on a entre 30 à 50% des patients qui ont un trouble érectile ».

Précisions

L’utilisation des ultrasons permet d’éviter l’ablation de la prostate. L’intervention est réalisée en ambulatoire. Deux raisons qui font que cette étude se poursuit encore aujourd’hui. A quand une application généralisée de cette étude ? C’est pour le moment encore trop tôt pour le dire.