Skip to main content

Panier

L'actu de PRS

Un lifting par ultrasons

By 18 octobre 2017No Comments

L’usage le plus connus des ultrasons reste celui fait par une sonde échographique afin de réaliser une échographie. Mais nous ne cessons de le dire sur notre blog, les ultrasons et leurs applications sont de plus en plus nombreux. Si vous suivez régulièrement notre blog, vous savez déjà que les ultrasons sont utilisés contre la maladie de Parkinson, contre les embolies pulmonaires ou pour aider une personne à sortir du coma. D’ailleurs certains pensent même qu’il s’agit du futur de la médecine.

Une sonde échographique pour paraître plus jeune ?

Paraître plus jeune, c’est le propre de la chirurgie esthétique. Mais cela implique des cicatrices… bien que dans le cas d’un lifting celles-ci peuvent être dissimulées derrière les oreilles. Une autre possibilité faisant appel aux ultrasons existe. Elle vise les mêmes résultats qu’un lifting classique, c’est justement pour cela qu’on parle de lifting par ultrasons. Explications.

Comment ça marche ?

Si cette méthode a bien recours aux ultrasons, le professionnel de santé n’utilise en revanche pas une sonde échographique, mais d’une sonde HIFU (Ultrasons Focalisés de Haute Intensité). Une sonde HIFU envoie des ultrasons sous l’épiderme et le derme. Ces ultrasons sont d’ailleurs diffusés via un gel conducteur, appliqué par le professionnel, à l’image d’une échographie classique.

Quels buts et quels tarifs ?

L’appellation de lifting par ultrasons est tout à fait justifié. Le but de cette méthode est de diminuer les rides et de retrouver l’ovalité du visage. Les premiers résultats sont visibles à partir de trois mois et il faut en attendre six pour atteindre un résultat optimum. Les effets de ce procédé durent 18 à 24 mois… et si vous souhaitez conserver les bénéfices, il faudra une « séance de retouche » six mois après la première.
Le seul problème autour de cette technologie, s’il doit y en avoir un, concerne le coût. En effet, il faut compter 1000 euros la séance pour l’ensemble du visage. Interrogé sur le sujet, le docteur Eric Jeanson précise que : « les ultrasons vont se démocratiser et les prix vont probablement baisser« .