Skip to main content

Panier

L'actu de PRS

Zoom sur l’hydrocéphalie du foetus

By 5 juillet 2017No Comments

sonde échographiqueCette semaine sur notre blog, PRS France -laboratoire spécialisé en réparation de sonde échographique- souhaite vous informer sur l’hydrocéphalie… Mais attention, pas n’importe laquelle. Pas celle de l’adulte, ni même celle de l’enfant, mais celle du fœtus. Car oui, l’hydrocéphalie peut toucher n’importe qui et à n’importe quel âge. Avant de commencer, il faut cependant poser le cadre et savoir de quoi nous parlons. Une hydrocéphalie, c’est une augmentation du liquide céphalo-rachidien.

Causes

L’hydrocéphalie fœtale peut avoir plusieurs origines. Une malformation de ce type peut être provoquée par une maladie que la future maman  contracte lors de sa grossesse. Rubéole, toxoplasmose, herpès, méningite : les causes sont diverses. Elle peut aussi être due à une grande prématurité de l’enfant. Dans le monde, l’hydrocéphalie fœtale touche un à quatre enfants sur 1000 naissances. Elle se traduit par un périmètre crânien supérieur à la normale.

Passer à la loupe d’une sonde échographique

Il y a deux semaines, nous évoquions l’échographie du troisième trimestre et ce qu’une sonde échographique peut alors révéler. Mais est-il possible de voir une hydrocéphalie du fœtus pour un professionnel de santé ? Tout à fait ! De nos jours, une hydrocéphalie peut justement être détectée à ce moment là. C’est d’ailleurs pour cela que le périmètre de la tête du bébé est mesuré systématiquement à chaque échographie lors de la grossesse. Et afin d’être certain de ne pas passer à côté, ce même périmètre est aussi mesuré très régulièrement après la naissance.

Diagnostic

Afin de répondre au mieux à une hydrocéphalie fœtale, un diagnostic précoce est nécessaire. En effet, cela peut entraîner notamment des complications à l’accouchement. Un fœtus est aussi particulièrement sensible aux effets d’une hydrocéphalie puisque les os de son crâne ne sont pas encore soudés. En revanche, rassurez-vous. Après la confirmation du diagnostic par d’autres moyens d’imageries médicales qu’une sonde échographique (fond de l’œil, scanner ou IRM), une hydrocéphalie se traite très bien de manière chirurgicale.