Skip to main content

Panier

L'actu de PRS

Agnès Buzyn contre les fake news médicales

sondes échographiques
© Philippe Petit/Paris Match

Depuis plus d’un an, la Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, se bat contre les fake news dans le domaine de la médecine. Ce lundi 29 avril 2019, elle donne une interview à Paris Match. Dans celle-ci, elle met en garde contre ce phénomène qui prend de l’ampleur. En effet, ces fakes news peuvent mettre en danger la santé d’autrui. Ce sujet ne touche pas seulement les médicaments prescrits par les médecins mais les outils médicaux au sens large… Et même les sondes échographiques !

Fake news médicale : un danger à ne pas ignorer…

L’exemple typique de l’influence des fake news sur la santé de la population, c’est les vaccins. En effet, selon le baromètre santé de 2016 publié par l’agence Santé Publique France, seulement 75 % des français font confiance aux vaccins.

Comme l’explique Agnès Buzyn, «la circulation de rumeurs et la construction de fausses informations dans le but de nuire ont toujours existé». Cependant, aujourd’hui, elles se transmettent de plus en plus rapidement avec l’apparition des réseaux sociaux. «En désinformant le grand public, en relativisant les vérités scientifiques, elles génèrent des peurs et instillent le doute». Ce doute véhiculé par les fake news incite les patients à se tourner vers d’autre médicaments sans en avertir leur médecin. Elles augmentent également le recours aux médecines plus douces comme l’homéopathie.
Sur ce point, Agnès Buzyn précise sa pensée : «Si les produits homéopathiques ne sont pas nocifs en eux-mêmes, détourner les patients de la médecine réellement efficace en donnant une forme de légitimité à des thérapies qui ne produisent aucun effet scientifiquement prouvé est une pente dangereuse».

… qui touche aussi les sondes échographiques

Les sondes échographiques connaissent aussi leur lot de fake news. En effet un faux scandale sur les sondes échographiques est apparu au mois d’octobre 2018. Déjà répandu et démenti en 2013, cette rumeur portait sur la désinfection des sondes entre chaque patient.

Nouvelle forme de désinfection

Depuis un rapport du ministère des Solidarités et de la Santé, publié le 26 mars 2019, préconise une nouvelle forme de désinfection pour les sondes endocavitaires. En effet, à présent les professionnels de la santé doivent recourir à une désinfection complète entre chaque patients. D’ailleurs, si vous voulez en savoir plus à ce sujet, vous pouvez lire l’article que nous avons rédigé à ce sujet.

Et concernant les fake news, rassurez-vous, notre laboratoire de réparation de sondes échographiques garde l’oeil ouvert.