Skip to main content

Panier

L'actu de PRS

Suivi gynécologique : ce que veulent les femmes

By 16 septembre 2020No Comments

sondes endocavitairesPRS Healthcare met en lumière une enquête sur les souhaits des femmes concernant leur propre suivi gynécologique. Comment ça marche ? Qui est à l’origine de cette initiative ? Pourquoi est-ce important d’y participer ? Notre laboratoire de réparation de sondes endocavitaires répond à toutes ces questions.

Constat

Lorsqu’une patiente consulte un professionnel de santé, ce qu’elle déteste par-dessus tout, c’est d’être considérée comme un cas clinique… Et justement pas comme une patiente. D’ailleurs pas besoin d’être dans le cadre de la gynécologie pour vivre ce type d’expérience. Cela nous est tous déjà arrivé au moins une fois dans notre vie. C’est simplement d’autant plus désagréable lorsque la consultation a un lien avec votre intimité.

Questionnaire en ligne

Pour remédier à ce constat le service de gynécologie des Hopitaux Universitaires de Genève -HUG- lance une grande consultation en ligne. En effet, comme le présente les HUG : « En Suisse, les consultations gynécologiques de contrôle, en dehors d’un problème particulier, sont très ancrées dans les habitudes des femmes« . Toutefois les HUG posent une question pertinente : « néanmoins répondent-elles à leurs attentes ?« .
Rien n’est moins sûr. Et c’est justement pour s’en assurer que les HUG initient cette démarche que notre laboratoire de réparation de sondes endocavitaires salue.

« Qu’attendez-vous de la consultation gynécologique de contrôle ? » 

C’est par cette question à la fois simple et directe que se présente le questionnaire. Voici d’ailleurs quelques questions concrètes qui rythme l’enquête :

  • Avez-vous consulté votre gynécologue cette année ?
  • Qu’attendez-vous de ce rendez-vous médical ?
  • Quels en sont, selon vous, les objectifs principaux ?

Comme le précise les HUG en préambule, ce sondage : « cherche également à connaître vos préférences en matière de dépistage » .

Y participer

Notre laboratoire de réparation de sondes endocavitaires encourage à répondre à ce questionnaire. Cette action ne vous prendra qu’une dizaine de minute. Les réponses sont bien entendu anonymes. Pour y répondre, il faut cependant :

  • Avoir plus de 16 ans.
  • Ne pas être enceinte.
  • Ne pas suivre actuellement un traitement pour une maladie gynécologique.