Skip to main content

Panier

L'actu de PRS

PRS France référencé par l’UGAP

By 7 novembre 2018No Comments

de sondes échographiquesC’est officiel ! C’est surtout une grande nouvelle pour notre laboratoire spécialisé dans la réparation de sondes échographiques : depuis 30 octobre 2018, nous sommes référencés par l’UGAP. Mais au fait, qu’est-ce que l’UGAP ? Et en quoi est-ce si important ? On vous explique tout.

Qu’est-ce que l’UGAP ?

L’Union des Groupements d’Achats Publics est une centrale d’achat française créée en 1968. Elle est sous la tutelle des ministères de l’Economie, des Finances et de l’Industrie et du ministère de l’Education nationale. Aujourd’hui, l’UGAP génère un chiffre d’affaires annuel de 2,5 milliards d’euros.

Référencé par l’UGAP

PRS France et l’UGAP écrivent conjointement un nouveau chapitre de leurs histoires respectives. En temps normal, l’UGAP est une centrale d’achat qui propose aux hôpitaux des équipements, des consommables, du mobilier, des véhicules… Mais c’est la première fois que l’UGAP va proposer une prestation de réparation de sondes échographiques. En l’occurrence, un domaine dans lequel nous sommes le numéro 1 en France.

Un seul interlocuteur

Si nous avons été retenus, ce n’est pas pour la réparation d’un seul type de sonde échographique (2D, 3D 4D ou transoesophagienne), mais pour l’ensemble ! En effet, normalement on attribue un seul lot à une entreprise. Mais l’UGAP a fait le choix novateur de n’avoir qu’un seul interlocuteur pour la réparation des sondes échographiques 2D, 3D 4D et transoesophagiennes.

Avantage pour les hôpitaux

Ce choix de n’avoir qu’un seul interlocuteur va grandement faciliter le quotidien des hôpitaux. Avant n’importe quel hôpital devait faire un appel d’offre… Avec toute la lourdeur et la lenteur administrative que cela comporte. Avec cette décision stratégique, les hôpitaux n’auront plus qu’à passer par l’UGAP afin de réaliser les réparations de sondes échographiques.

Le saviez-vous ?

Comme nous le précisons dans notre page services : « L’ensemble des études sur les parcs de sondes échographiques au sein de l’hôpital indique que de 20 à 25% de vos sondes ont des problèmes visibles ou invisibles. Ce pourcentage très élevé a des conséquences importantes sur les coûts de maintenance de vos sondes échographiques mais aussi sur la qualité du diagnostic attendu« .
Quand on sait cela, on ne peut que comprendre et saluer la décision de l’UGAP de n’avoir qu’un seul interlocuteur.