Skip to main content

Panier

L'actu de PRS

La télé-échographie se généralise

By 26 septembre 2018No Comments

télé-échographieRappelez-vous, fin 2015 se déroulait en Corrèze une échographie à distance. Il s’agissait même d’une première mondiale ! En février 2016 notre laboratoire expert en réparation de sonde échographique en parlait justement dans cet article. La technologie évolue rapidement. En juin 2016, nous faisions connaissance du docteur Guy Benoit alors précurseur de la télé-échographie. Nous le retrouvons aujourd’hui en septembre 2018.

La télé-échographie en 2018

Thomas Pesquet est passé par là. A l’époque de son voyage dans l’espace, il a notamment fait des tests sur l’échographie à distance. Mais le docteur Guy Benoit est toujours considéré comme l’un des pionniers de la télé-échographie. Aujourd’hui, en 2018, s’il est à la retraite, ce n’est qu’une semie-retraite en fait. En effet il poursuit son activité. Installé dans le Var, il examine des patients situés à Belle-Île-en-Mer dans le Morbihan (voir vidéo).

L’évolution de l’échographie

Aujourd’hui le docteur Benoit travaille avec Christophe Kervazo, manipulateur radio. Le binôme collabore en visio-conférence. Comme il l’explique : « le bras va bouger à 1250 kilomètres de là… je fais exactement les mêmes mouvements latéraux, obliques ou je fais pivoter la sonde« . En clair, le métier ne change pas, il ne fait qu’évoluer.

Les raisons de l’évolution

Cette évolution répond à différents besoins. En premier, selon le docteur Benoît :  « c’est la difficulté d’avoir des médecins radiologues sur place. On ne peut malheureusement pas en avoir un à Belle-Île, un à Quiberon etc… « .
Côté patient « c’est la même chose » au niveau des soins affirme l’un d’eux. En revanche, il n’a plus à se déplacer. C’est du temps, de la fatigue et un coût de transport en moins pour lui. D’autant qu’à Belle-Île, cela implique d’aller sur le continent. En plus, la télé-échographie n’est pas surfacturée : « c’est le tarif habituel » précise le reportage.
La finalité de la télé-échographie est de combattre les déserts médicaux… Et ça semble fonctionner puisque le service de télé-échographie de l’hôpital de Belle-Île-en-Mer a reçu plus de 1200 patients en 2016 et 2017.